Remonter

 

Le nom Dokimos

 

Dokimos est une racine grecque qui signifie testé et évalué.  Avant d’obtenir un poste dans la fonction publique d’Athènes ou d’obtenir la citoyenneté, il fallait réussir un examen, la  docimocie (ou docimasie), chez le dokimaître.

Le titre de citoyen était recherché et les restrictions étaient sévères. Le terme a ensuite été utilisé sur les monnaies romaines pour témoigner de leur authenticité. Il attestait de la qualité des pièces en notant qu'elles avaient été approuvées, inspectées.

Avec les examens qui ont été à la base de la promotion sociale des mandarins durant presque 3000 ans en Chine, les examens athéniens sont les ancêtres de nos examens scolaires et des examens standardisés des psychologues. Les jésuites ont ramené l'idée des examens de Chine. Ils sont devenus populaires dans les université vers 1800. Avant, il n'y avait que des examens oraux et des débats.

L'idée des examens s'est aussi imposée à la même époque pour attribuer les postes de la fonction publique au mérite. Par exemple, Napoléon a imposé aux officiers militaires des examens. Jusque là, il fallait être noble pour occuper le rang de Capitaine, et de là un rang supérieur, dans l'armée française. Vers 1850, la fonction publique anglaise a adopté le principe de la sélection par des examens écrits. La Canada a fait de même peu après et les États-Unis aussi.

La psychologie différentielle a été fondée par Francis Galton. Elle a pris de l'importance quand des méthodes de calculs ont permis d'appliquer les statistiques aux mesures. Galton était féru de mesure. Il aa commandé à Pearson le calcul de la corrélation, le r de Pearson. Cette formule est à la base des statistiques inférentielles qui ont permis de faire plus que des descriptions des traits humains.

Les méthodes de calculs ont pris beaucoup d'importance dans ce domaine. Des chercheurs ont utilisé des méthodes sophistiquées afin d'identifier quelles étaient les traits importants à mesurer pour comprendre les gens. C'est une chose de faire des mesures, c'est autre chose d'arriver à cerner l'ensemble des traits importants pour bien décrire les gens et comprendre les personnes globalement. Les outils informatiques permettent depuis 25 ans à des organisations de progresser rapidement dans la conception d'outils intégrant de plus en plus d'aspects différents.

Il faut conjuguer la psychométrie avec des théories de la personnalité, de la capacité d'apprendre, du style d'apprentissage, des valeurs en plus de la connaissance d'un milieu pour offrir des outils intégrés. Ces éléments nous permettent d'offrir un système d'évaluation global des personnes valable pour ce milieu.

Retourner à la page d'introduction

Remonter